Salut au printemps

Voici l’équinoxe, le printemps est de retour, si suffisamment de poussins ont éclos, on peut manger des oeufs de nouveau…
Certains les sortent de leurs coquilles en les perçant et en soufflant puis les habillent des couleurs du printemps : Pelures d’oignons et de betteraves, pour le jaune et le rouge, Guède et Garance pour le bleu et le rouge…
Les jeunes feuilles vert pâle s’offrent à nous tous, animaux terrestres divers et variés.
Vertes feuilles et lumière grandissante, vent follet et petites pluies gaies marquent le passage à une autre saison.
Il est temps de cueillir les bienveillantes pousses d’ortie, les primevères enchantées, les violettes parfumées, les âpres et lumineux pissenlits, d’aller taquiner le cresson purificateur, d’aller demander poliment les derniers brins de doucette du jardin de la sorcière tandis que
les mystérieuses feuilles de berce commencent à percer.
Les Périgourdins ou pèlerins cheminant par cette belle contrée auront peut-être la chance de fouir quelques truffes, tandis qu’ailleurs les oréades répandent leurs marasmes, les pleurottes s’étalent en « huître » et les mousserons sont de petits bijoux au pré verdoyant.
Orne ta maison des premiers chatons de saule, des premières fleurs de pissenlit et de vifs courants d’air, orne ta table d’une belle cruche d’eau de source bien fraîche, brûle une résine de pin et fourni à tes jeunes pousses attention, amour et douceur…

(c) Lalie Solune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *