Terroirs

Le but est ici de répertorier quand se récolte ce que nous donne la terre, ce dont nous nous nourrissons. Reste l’évidence suivante : un terrain familier vaut toujours mieux que de longs discours, et même que de brefs discours. Or, je ne suis pas à la campagne, je ne peux pas prétendre observer de façon suivie la vie des produits de la terre. Je me rapporte donc aux terrains que je peux côtoyer occasionnellement : la Bourgogne et la Bretagne, ce qui donne un ensemble climatique assez cohérent, ainsi que le sud-ouest et la méditerranée. Je tâcherai, chaque fois que c’est possible, d’indiquer le type de climat concerné.

Je n’exclus en aucun cas la cuisine d’autres régions du monde, mais si quelques recettes slaves, scandinaves, irlandaises, maghrébines, balkaniques, antillaises, moyen-orientales, et j’en passe… peuvent éventuellement pointer dans cet almanach, ma priorité quand aux récoltes restera axée sur ces régions.

À ceci s’ajoute cette réalité heureuse : les saisons ne sont pas des mécanismes d’horlogerie et la nature fait ce qu’elle veut (et ce qu’elle peut, aussi…) Un décalage plus ou moins important de une voire trois semaines peut toujours avoir lieu et peut aussi exister pour certains végétaux et pas d’autres au même moment. Mon choix est de donner les périodes d' »apogée » pour la récolte, tant mieux si c’est plus long parfois ou en certains lieux.

 (c) Lalie Solune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *