Gâteau aux cerises

C’est le gâteau des fiancées, le pâtissage ensorcelé des filles de Beltane que leurs amours inspirent et que le début de l’été fait rire sans raison.

Dans ton chaudron mêle soigneusement 300g de farine, un sachet de levure, une pincée de sel, deux cuillères à soupe de gingembre et 50g de vergeoise blonde*.
Bats deux œufs avant de les ajouter au mélange.
Fais fondre 100g de beurre que tu mêleras à 10cl de lait avant de verser le tout dans ton chaudron.
Une fois le tout dûment battu pour que ta pâte soit homogène, ajoute enfin la moitié d’un honnête pot de confiture de cerises.
Verse le tout dans un moule à cake et laisse pour une heure aux bons soins des Salamandres. (th5 environ)

Tu peux également faire cuire ce gâteau dans un moule à tarte, quand même assez haut ou alors oublie la levure, et remplacer alors le lait par de la crème liquide.

Glaçages :

La version hivernale est douce et crémeuse comme la neige qui recouvre tout.
Pour préparer ta glace royale bats énergiquement deux blancs d’œufs, une ou deux cuillères à soupe de sirop de cerises ou de grenadine et dix à douze cuillères à soupe de sucre glace.
La texture doit être épaisse et luisante. Glace le gâteau une fois qu’il aura refroidi et laisse au glaçage le temps de se solidifier quelque peu.

La version estivale est légère et fluide.
Avec un cure-dent pique légèrement et de nombreuses fois le dessus de ton gâteau encore chaud.
Ensuite avec un pinceau badigeonne-le de sirop dans lequel tu auras délayé une cuillère à soupe de sucre glace.

Ce gâteau peut être préparé en toutes saisons, mais il est meilleur à la fin de la sienne, le printemps, quand on peut agrémenter la pâte et le sortilège de cerises fraîches et juteuses.

* la vergeoise est un sucre extrait du sirop de betterave. Plus le sucre est recuit et plus il fonce, on trouve ainsi de la vergeoise blonde ou brune. Ce sucre a un goût très typé, à la fois plus fort et moins écœurant que le sucre de canne. Il a aussi l’avantage de rendre les gâteaux plus moelleux.

(c) Sara Strega

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *