Amandine à la poire

Pour son amoureux gourmand, le lutin du poirier, la fée Amandine a préparé un gâteau doré, moelleux et fondant au cœur. Son idée était d’aviver la flamme, elle a donc tout d’abord allumé le four en prenant soin que la température en soit d’environ 180°C. (th.6/355°F.). Elle sait faire les choses dans un ordre progressif pour réussir, car même si elle est parmi les premiers qui fleurissent de joie aux premiers signes du printemps, la fée de l’amandier sait se montrer patiente et méthodique pour les questions de maturation…

Elle a donc versé dans sa plus belle terrine, et dans l’ordre, 125 gr. d’amande en poudre, puis 100 gr de sucre brun, en poudre aussi, et une cuillère à soupe de farine de blé. Pendant que 30 gr de beurre fondait, la voilà qui versait une cuillère à café d’extrait d’amande amère pour ne pas oublier les contrastes de l’amour, et que l’hiver est là qui fera de nouveau exploser le printemps dans la joie. Elle ajouta deux œufs bien mélangés avant la touche finale : le beurre fondu.

Il ne lui restait plus qu’à beurrer et fariner un moule à cake, à verser une partie de la pâte qu’elle recouvrit des tranches d’une poire mûre à point avant de verser le reste de pâte dessus et à enfourner pour une demie heure. Il ne faisait aucun doute que le lutin du poirier allait être attiré, par l’odeur alléché…

(c) Lalie Solune

9 réponses sur “Amandine à la poire”

  1. Ça a fait l’unanimité hier soir auprès de ceusses qu’avaient le rhume, ceusses qu’avaient mal au ventre, ceusses qu’étaient ronchonchon, ceusses qui n’ont pas encore un an, ceusses qu’avaient mal au crâne, ceusses qui allaient très bien… Juste qu’il faut bien multiplier les proportions en fonction du double du nombre de convives (le rab’ quoi), et ne pas sous-estimer la gourmandise de ronchonchon and cie. Merci !

  2. Miam-miam !!

    J’y ai ajouté 1/2 c à c de bicarbonate, 1/2 c à c de levure et 1 c à s de purée d’amande. Bon par contre j’ai complètement oublié l’extrait d’amande amère… Ça sera à retenter, du coup, en doublant les proportions parce que… il n’en reste plus du tout 😀 Recette testée et approuvée par 4 ventre-gourmands 🙂

    Merci pour ce site (et pour la recette !), j’y reviendrai pour me mettre à faire la cuisine

    1. Merci pour cet écho, Kamy 🙂 Avec la levure (et d’ailleurs pourquoi du bicarbonate, tiens ? Pour couper la levure ?), ce doit être plus proche d’un cake très moelleux que d’un financier. La dernière fois que j’en ai fait, je n’avais plus d’extrait d’amande amère, j’ai donc mis quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger (pas de l’arôme, de l’eau de fleurs) à la place et, en fait, j’ai trouvé ça meilleur et je ne suis pas la seule ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *