Encens d’une pleine lune de mai

Cet encens m’a été inspiré par une poétesse amie intime de la lune. En cette pleine lune de mai, je te le dédie et te remercie, Flidais.

Mêle dans ton mortier une part de grains de myrrhe, une part de pétales de roses séchées, une pincée de brindilles sèches de fenouil et un petit morceau de sang de dragon.

Égruge, triture, concasse et laisse un peu poser avant de brûler, mais surtout et avant tout, sache pourquoi tu le fais.

(c) Lalie Solune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *