Balai de la Dame fée

Les branches de bouleau récoltées à l’automne, tandis que tombaient abondamment les feuilles, ont séché tout l’hiver à l’abri. En Europe centrale, le dernier soir d’avril, on brûlait les vieux balais associés à la sorcière Hiver sur de grands bûchers autour desquels dansaient les jeunes gens en lançant le plus haut possible les vieux balais enflammés. On sortait ensuite, pour le mois de mai, les balais neufs. Trie les branches de bouleau les plus accortes, élague du bout des doigts les ramilles et rassemble ton balai à l’ombre des fleurs de l’aubépine. Noue-le d’une ficelle très solide qui aura trempé dans ton huile des fées qui macère depuis la dernière pleine lune…

 

(c) Lalie Solune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *