Almanach de cuisines sorcières

Pourquoi « sorcières » ?

Connaître les rythmes naturels autant que faire se peut, honorer la terre nourricière en respectant ces rythmes, en collaborant le moins possible à l’exploitation irresponsable et à courte vue. Rendre à la terre, chaque fois que c’est possible, en la remerciant, ce qu’elle nous a donné et que nous n’utilisons pas. Elle saura très bien, elle, qu’en faire. Lui faire confiance.

Remettre chaque graine en terre.

Tisser entre ce que nous partageons avec les autres, ce que nous nous donnons à nous-mêmes, ce que nous nous donnons les uns aux autres, tisser entre les aliments, leurs destinations et leur origine un lien sacré.

Voilà pourquoi.

(c) Lalie Solune

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *